Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Le Pôle Grand Toulouse

Ce Pôle qui a vu le jour en juin 2010 à Toulouse n'est que le résultat d'une collaboration de longue date. C'est probablement l'aumônerie des prisons qui a développé très tôt des relations de travail liées au soutien spirituel qu'elle apporte dans le milieu carcéral. Du côté des Églises, une longue tradition de collaboration s'est développée entre les pasteurs au sein de la Pastorale Protestante et Évangélique. Elle a été à l'initiative de plusieurs événements marquants dans la région toulousaine: expositions bibliques, cultes communs, débats, tables rondes, conférences, … Chaque année, des enfants de nos Églises apportent des cadeaux pour les enfants des personnes incarcérées. Ces églises sont de diverses sensibilités: adventistes, baptistes, évangéliques, libristes, réformées, pentecôtistes. Quant à l'Armée du Salut, elle vient d'inaugurer ses nouveaux locaux (111 rue de Négrelisse). Elle est toujours très présente auprès des personnes nécessiteuses.

Sur le plan social, Toulouse est la ville de France qui a le plus développé des structures d'aide à partir du réseau associatif UCJG (Union Chrétienne de Jeunes Gens). Trois institutions oeuvrent sur la ville rose: YMCA Cépière, YMCA Colomiers et UCJG Robert Monier (Foyer San Francisco). Leurs champs d'action sont très divers: aide au logement des étrangers, formation des personnes handicapées, aide à la recherche d'emploi, alphabétisation, … L'association de l'Entraide Protestante gère des logements sociaux au profit de la population défavorisée. Toulouse Ouverture (TO 7) au Mirail s'est inséré dans ce quartier afin d'apporter son aide à une population dont la précarité ne cesse de s'étendre. Plusieurs associations humanitaires exercent leur activité souvent dans la discrétion et loin du tapage médiatique. La Cimade – association d'aide aux droits des étrangers – est très active et a développé depuis toujours une aide efficace d'accueil et de défense des personnes étrangères.

Sur le plan de la jeunesse, de nombreux mouvements de jeunes irriguent chaque Église, et se développent aussi en dehors de celles-ci à l'image des Éclaireurs et Éclaireuses Unionistes de France.

L'ensemble de ces Églises, Communautés, Institutions, OEuvres et Mouvements sont nées par une volonté commune de promouvoir une liberté de penser, un sens des responsabilités, et une pratique de la solidarité.